ABC > Lettre : E > Mot : EXPOSITION > Rubrique : L'épée dans les nuages - Jean DEGOTTEX
EXPOSITION

L'épée dans les nuages

peintures
de Jean DEGOTTEX

 8 - 28 février 1955
galerie À l'étoile scellée - PARIS
__________

Présentation d'André Breton

" L'a-t-on assez longtemps guigné, cet angle toujours fuyant sous lequel les « choses » s'estompent jusqu'à disparaître, au prix de quoi commence seulement à se dévoiler l'esprit des choses !
Ce sera le grand exploit de l'art moderne - la poésie à partir de Lautréamont, Rimbaud, la peinture à partir de Seurat, Gauguin, Rousseau - que d'avoir de plus en plus durement battu en brèche le monde des apparences, tenté de rejeter ce qui n'est que cortical pour remonter jusqu'à la sève. Ceci est encore bien loin d'être compris, et, pour rencontrer l'assentiment général, présupposerait une refonte complète de l'entendement. La tradition ésotérique nous avertit d'ailleurs qu'au seuil de ce monde, le vrai par opposition à celui qu'on nous donne pour tel, se tient, pour isoler de la cohue ceux qui en sont dignes, le taureau à tête humaine brandissant l'Épée Flamboyante.
Dans l'art, cette quête d'un sens éternel, nécessairement en rupture avec le sens immédiat, a pris, depuis trois-quarts de siècle, un caractère de plus en plus impérieux. Larguer l'amarrage, qui nous retient autant par routine que par sentimentalité, au terre-à-terre de la perception ne pouvait s'accomplir en un jour, Ce n'en est pas moins chose faite et Degottex, à ses commandes, peut tenir la partie gagnée.
Par lui nous voici accéder à cet univers tout d'éclosion que nous dérobait sous son fard un funèbre oiseau lissant ses plumes. Enfin, comme le poète l'a voulu : « C'est la mer allée / Avec le soleil. » Les grands sables que choie Degottex sont le théâtre où leur imprégnation alternée et génératrice se donne jour. Les bleus et l'orangé s'y enlacent et délacent dans leur jeu souverain.
On ne craindra pas de parler d'expérience cruciale. Elle s'imposera pour telle au petit nombre de ceux qui savent que la peinture - comme la poésie - vaut non seulement par l'effet qu'elle produit mais par la qualité, la pureté des moyens qu'elle met en œuvre. S'il y eut jadis quelque grandeur à transplanter, de l'atelier dans un champ de blé, des tableaux pour s'assurer qu'ils « tenaient », qu'on se demande - ce peut être la première clé - auprès des toiles de Degottex et des autres artistes engagés aujourd'hui dans la même voie, ce qui « tient » sous l'angle de la liberté.
Sans l'avoir voulu, cet art renoue avec la plus haute leçon de la peinture extrême-orientale, celle des œuvres zen du XIIe siècle que, dans une étude magistrale, a présentées E. Grosse au public européen. Cette peinture, qu'il donne à juste titre pour « la plus spiritualisée qui ait jamais existé», procède déjà, en effet, par lignes et par taches. La   « ligne », toutefois, n'est pas ici à entendre dans le sens de la calligraphie occidentale, décharnée de nos jours jusqu'au squelette : on précise qu'elle « enfle et respire » à la faveur d'un état de transe où les mouvements combinés du poignet et de l'épaule ne sont plus fonction que des plus profonds appels du cœur.
« D'après la plupart des textes, dit Grosse, l'idée définitive d'une œuvre d'art ne semble pas résulter d'un travail de composition qui rassemble laborieusement et essaye méthodiquement... l'idée finale se précipite plutôt instantanément dans l'âme de l'artiste, préparée et fertilisée par l'ambiance de la vision, comme se précipitent les cristaux autour d'un bâtonnet plongé dans une dissolution saturée de sel ».
Je pense qu'il n'est rien là pour infirmer mes propres présomptions, à l'origine du surréalisme et en rapport direct avec I' « écriture automatique », quant au devenir prochain, inéluctable de la peinture. Alléguant la prétendue lenteur des opérations mécaniques qu'elle exige, on cria alors à l'impossible. Ce que l'art de Degottex retrouve à la fois de ce que les Chinois appelaient le ch'i jun (expression de l'âme intime du peintre, que révèle en premier lieu son coup de pinceau) et le shêng-toung (mouvement de la vie, animation) vient à cet égard combler mes vœux. "

 

www.valactive.com - Taminh @2017
Agence W - Souri Dekkers © lesnuages 2008